Mon voyage au Canada tabarnac !

Le Canada il faut y aller au moins une fois dans sa vie et tant qu'à faire pour 3 semaines. Je vais vous raconter mon voyage jour après jour. Enjoy !

 

Bienvenu au Canada !

Pour les fans de South Park, non les canadiens ne sont pas des baltringues !

Jour 1 : le voyage Bordeaux - Canada et mon arrivée.

 

Le voyage :

Depart : 6h05 à Bordeaux. Je n'ai pas dormi de la nuit pour bien dormir dans les avions. Le voyage a été long.

Ville de vin d'un pays pourri --> pays du Gouda : 6h05 à 7h50, tu montes, tu manges, tu descends donc ça va vite. Au passage quand le billet te dit darriver 3h avant NE SURTOUT PAS les écouter sachant que le personnel de KLM commence leur travail qu'à 5h du matin. La partie cachée de l'aéroport de Bordeaux est plutôt joli et moderne, j'ai presque été choqué par sa classe inespérée à cet endroit.

Arrivée à Amsterdam. Pour ceux qui ne connaissent pas, cet aéroport est immense mais plutôt bien foutu. Y'a des magasins partout et même si tu passes la douane, il y a de quoi passer son temps, ce qui est très rare dans un aéroport. J'ai même pu constater qu'il y avait un mac do, pas de chance j'avais mangé au Burger King juste avant (restaurant surcôté à mon goût)... Les 8h d'attente sont passées très vite vu que j'ai dormi comme une merde sur un canapé grâce au doux son des jeunes filles néerlandaises derrière moi. 

Pays du Gouda - Pays du Caribou en ruth : 15h30 - 22h. Enfin c'est ce qui était prévu... Bien sûr, la poisse légendaire s'est montrée. Au moment de décoller, le commandant n'a pas réussi à allumer le moteur droit. Assez dérangeant comme problème technique. Il a fallu attendre qu'il change un ordinateur (oui carrément) car il avait cramé lors d'un transfert d'énergie... Ok donc en gros il change un ordinateur complet pour gérer la gestion de l'alimentation mais ils ne peuvent faire de test. C'est nous le test. Pour tout vous avouer, j'étais pas super serein. Au pire si ça marchait pas, ils avaient prévu de nous trouver un autre avion sinon "j'ai pas d'autre solution" dixit le commandant de bord.

Ca y est c'est réparé ! Pour l'avion c'était un gros modèle : 3 rangées de 3 bien sûr j'était au tout milieu avec une personne assez corpulente entrain de crever à côté de moi. Perso je l'aurai bien achevée. Pour ajouter du stress au départ de l'avion, il y avait un bébé qui profitait d'avoir moins d'un an pour faire chier tout le monde. Il a tout simplement pleurer pendant 30 minutes dont le décollage...

L'avion décole ! Pluie très forte et vent qui souffle, que du bonheur en somme. Mais le meilleur moment c'est le moteur droit (celui qui avait un problème plus tôt) qui crache une très belle fumée blanche. Encore une fois je me suis cru dans destination finale. Ouais j'ai maté tous les films de la saga avant de partir et l'intégrale de Lost, je suis un ouf c'est comme ça. De même j'ai remarqué subtilement la chanson de Gary Jules - Mad World qui passaient dans les boutiques. C'est pas comme si dans Donnie Darko ça ne parlait pas du tout d'un avion qui s'écrase...

Pendant le voyage on nous a gavé de bouffe pour la plupart dégueulasse mais bon c'est toujours comme ça en avion mais au moins on en avait assez. Personnel très chouette et commandant de bord amusant quand il doit traduire en français, ça fait plaisir. Les télés individuelles ça change une vie aussi. J'ai pu enfin mater le dernier spiderman. Y'a rien à dire à part qu'il est bien mieux que le premier spiderman avec l'autre bizut. Merci KLM au moins le voyage était agréable.

 

hotesse

"Je les cherche encore, elles devaient être en première classe..."

 

 

Premier pas au Canada 

Le premier truc qui m'a choqué en arrivant c'est bien la douane. Par rapport aux USA c'est le paradis, limite t'as envie de rester discuter. En fevrier dernier j'ai attendu 2h pour passer la douane aux USA, ici pas d'attente ! Le mec prend le passeport, tamponne tout ce qu'il faut, tout ça en 20 secondes. Que du bonheur. ILS SOURIAIENT TOUS !!! 

Bref j'ai attendu mon bagage pendant 10 minutes, j'ai fait la queue pour donner le dernier papier pour la douane et je suis sorti. Retrouvaille avec mon cousin qui est venu me chercher.

C'est parti pour la folie Canadienne. Déjà l'aéroport est immense et assez design. Mais la vraie première proportion démesurée par rapport à la France c'est le "little truck" de mon cousin. Un truc comme on en voit dans les séries US. Remarque de mon cousin face à mon etonnement "Arrête c'est un petit modèle"...D'accoooord...

Le voyage à travers les autoroutes canadienne est facile, c'est tout droit. Des fois on se retrouve avec des feux rouges au milieu de l'autoroute, ca peux désorienter.

La nuit tombe et c'est joli. Les couleurs sont différentes et bien plus orangées que sur le bassin d'Arcachon (je ne vais pas dire Paris vu que l'on ne voit que la pollution là bas). Le village où je suis hébergé possède une longue avenue unique avec des fois des petites rues. Les maisons sont magnifiques (vous verrez ça plus tard) et assez immenses. En ce moment tout est vert et les arbres perdent leurs couleurs mais pas leur feuille.

Dans la maison, l'une des premières choses que l'on m'a demandé c'est : "tu veux un burger ?" j'aime déjà le Canada ! La soirée fut tranquille et j'ai dormi comme une masse au sous sol dans la section "salle de cinéma" sur l'immense canapé (là bas aménager le sous sol pour les diversitissements c'est obligatoire).

 

Ford truck

"PETIT modèle..."

 

Demain je vous raconterai ma première journée tranquille aux Cèdres, Québec !

Jour 2 : Petite balade dans les environs

 

Après avoir dormi comme une merde sur le canapé, j'ai emmergé. Et là premier tour dans les environs. Avec le "petit modèle", j'ai pu admirer le paysage canadien : des pré verts, des arbres orangés, et pas mal de champs avec des maisons immenses dessus (on me murmure avec un accent local qu'elles sont "normales"). J'ai un peu comparé les prix entre ici et là bas mais ça sera pour une autre fois (ça risque de faire mal au moral français).

Mon premier repas au Canada a été chez un Libanais. Même en face jee n change pas les habitudes. C'était bon mais ca ne vaut pas un bon kebab ou chawarma de la rue des Kebabs à Bordeaux. Mais le plus marrant c'est le nom : "Kabab" ahahah. 

Ensuite dans l'après midi j'ai glandé devant les programmes TV dont une qui m'a scotchée : aucune idée du titre mais le principe c'est de refaire des enquêtes façon documentaire. Il est 15h23 de l'aprèm et les enquêtes bien morbides passent à la télé. Chez nous ça passe après 23h. A croire que les enfants canadiens ont un meilleur mental que les notres.

Le soir un de mes cousins m'a baladé dans des magasins. Ici les magasins de vêtement, par exemple, peuvent être ouvert jusqu'à 21h. J'ai donc fait du shopping avec lui. 5 vendeurs pour un gros magasin c'est peu mais ça gère pas mal. Plus tard je vous raconterai qu'il y a une loi qui oblige à baisser le nombre d'employé après 17h (faut d'abord que je me renseigne un peu plus).  

Cédric m'a emmené au Bulk Barn. Alors attention les yeux et les oreilles : le Bulk Barn est le plus important détaillant de produits alimentaires en vrac. C'est un peu barbare comme définition mais je vais vous montrer une photo qui sera bien plus significative :

 chocolat bulk barn

 

Maintenant dites vous qu'il y a une très grande variété de bonbon, d'arôme, de chocolat, de biscuit, de pate à gateau, d'ingrédient, de fruits séchés... Truc de fou ! Si on ne fait pas gaffe on peut vite repartir avec 15$ de chocolat et bonbon. Perso je suis parti avec 3.48$ et ca suffit largement. Par contre, la tristesse c'est qu'ils ne connaissent pas les bonbons Haribo... Je pense qu'un concept comme ça en France fonctionnerait plutot bien.

 

lego bulk barn

 

Demain je poserai des photos de paysages/maisons et on discutera fast food.

 

Jour 3 : de la bonne bouffe et promenade en forêt

La bonne bouffe d'Amérique

Ca y est je suis enfin rentré dans la confrérie des adorateurs de A&W. Mais qu'est-ce donc ? C'est une chaîne de fast food de type Mac Do. Alors d'un côté on aura les bons français qui crieront "au scandale un fast food de plus en amérique blablabla" et les  autres, les vrais connaisseurs "yeah plus de choix qu'en France !". On va mettre de côté les rageux et je vais de suite faire plaisir à mes copains : A&W, Wendys, St Hubert, KFC (ici PFK), Mac Do, Burger King, Harveys, et plein d'autres occupent le paysage canadien. Le choix est multiple pour notre plus grand bonheur.

J'ai donc testé le A&W qui tient très à coeur à mon cousin Cédric (il y a une légende qui dit que lorsqu'il rentre au A&W, les serveurs anticipent sa commande, pas besoin d'échange d'informations). Je commence avec la propreté des lieux qui est impeccable. Le magasin n'est pas très grand mais il y a de la place quand même. Les serveuses sont gentilles, pas trop stressées et on ne sent pas de tension esclave/esclavagiste comme chez nous. J'ai peut-être un peu attendu ma commande mais c'est vachement plus agréable d'attendre quand les clients qui attendent derrière sont compréhensifs (BIM francais de base dans ta gueule). 

Maintenant le déballage du burger Poulet Chubby :

 

A&W burger

"7€50 pour le tout"


J'ai été agréablement surpris par la qualité du pain et du poulet. La sauce du burger est meilleure que celle du Mac Do, les frites sont croustillantes et appétissantes. La ketchup c'est de la vraie. Le must c'est l'espèce de chope prêtée pour boire le coca. Là je me sens nord américain. Je conseille très fortement cette chaîne de restaurant aux gros comme moi. J'y retourne dès que je peux.

Petite aparte sur l'emploi à Mac Do au Canada :

Nous en France lorsque l'on travaille chez Mac Do on hésite vivement à le faire figurer sur notre CV car "c'est un peu la honte et ça sert à rien". Ici au Canada, c'est la première ligne qu'écrit un étudiant sur son CV. Pourquoi ? Tout simplement parce que le boulot effectué là bas est valorisé et présenté/vécu comme un travail intéressant. Chaque personne passée par Mac Do est considérée comme une personne ayant des compétences en management, gestion du travail d'équipe et solo, et capable de travailler sous pression. Chez nous c'est un mec qui sait faire des frites et des hamburgers.  

 

Petite promenade dans le bois au bout de la rue :

Je ne vais pas trop m'attarder sur la beauté du Canada vous la connaissez sûrement en regardant Google image. Je vais plutôt vous présenter quelques clichés avec quelques commentaires pour agrémenter le tout.

Je commence avec les maisons (allez y pleurez) : 

Maison une

 

maison deux

 

Maison trois

 

Le sujet des maisons est un sujet délicat. Pas qu'il soit dure à expliquer mais c'est surtout triste lorsque l'on connait la valeur des maisons. Pour vous dire chaque maison que vous voyez possède un terrain assez grand, une surface intérieure très confortable et surtout un sous sol aussi grand que la surface du premier étage. Chaque maison possède un sous-sol que les familles aménagent à leur manière (salle de ciné, un bar, un billard, salle de jeux, salle de torture...). Maintenant pour dégouter un peu, la maison où je suis possède : 1 salle à manger, 5 chambres, 2 salles de bain, une salle de jeux, une salle de "cinéma" et un terrain assez grand pour une cabane, une terrasse, une grosse piscine et plus encore. Le prix ? 280 000 $ canadien soit presque 220 000€. Maintenant cherchez une maison à ce prix près de chez vous et pleurez. 

Pour enfoncer le clou: chez eux, ce sont les banques qui viennent à vous pour vous proposez des crédits à des taux ridicules si votre situation est "normale". De plus, les banques proposent de payer vos frais de notaire. En France les frais de notaire sont égales à au moins 10 % du prix de la maison. Au Canada ? 800$/615€... Il y a juste une taxe de plus à payer, la taxe de Bienvenue qui vaut 500$/385€... Pour ceux qui ne veulent pas acheter, ils peuvent louer : 1000$/mois soit 770€/mois...

Si je pousse à la recherche d'un loft de 110m² par exemple en plein Montreal je peux trouver pour 1305$/1000€/mois.

Si je prend un appart avec le même loyer que le mien donc pour 650€ je trouve cet appartement... A côté du métro, 10 minutes du centre ville, design et moderne, pas loin des 70m², stationnement privé, 35€/mois d'électricité, proche d'un centre commercial, proche parc,cuisine moderne équipée...

 

Maintenant un peu de fôret pour sécher un peu vos yeux humides :

foret canada

 

 Foret dedans canada

 

Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas approché une forêt pour une sympathique promenade. Ici on a pris un chemin qui mène d'une ville à une autre. Les arbres sont géants et magnifiques. L'ambiance est reposante et te fait aimer la nature. Le point le plus important c'est que la forêt est parfaitement respectée, on ne verra jamais un déchet par terre, pas comme chez nous (BIM francais reprend ça dans ta face). Le petit ruisseau qui passe dans la fôret a complété le cliché de la fôret canadienne.

 

Super Bonus : 

orignale

"Le plus dangereux des orignales canadiens"


Chocolatine"Première déception canadienne : ils disent Chocolatine..."

 

Demain je pars pour Toronto, donc pendant 2 jours ça va être dur de vous donnez des nouvelles. Mais je vais essayer car j'ai pas mal de chose à raconter de ma petite aventure à Montreal du jour. 

 

Jour 4 : Petite visite de Montreal

 

Comme prévu et comme je l’espérais, Montreal ne m’a pas déçu. La ville est magnifique, pas trop grande et surtout pas surpeuplée. J’ai pu approcher de près des vieux monuments comme l’ancien hôtel de ville ou la réplique de Notre Dame de Paris. J'ai adoré l'ambiance qui se dégage des rues. On a un sentiment de sécurité. On ne ressent pas le stress des grandes villes. On s'y sent bien.

Pour rappel Montreal est une ville assez jeune. Elle date de 1642 (selon wikipédia). C'est donc une ville avec un passé très peu fourni par rapport à la France mais son histoire continue de se construire. 

Le centre de Montreal n’est pas si grand que ça. On comprend quand même que c'est une ville d'amérique qui se rapproche de ses grandes soeurs américaines. L'architecture est sensiblement la même. Beaucoup de ressemblances dans les rues et les buildings et cette façon réussie mélanger du vieux à de l’ancien. C'est aussi la plus grande ville souterraine d'Amérique. Ici il est possible de se rendre dans tout le centre ville par des tunnels très long mais loin d'être glauques comme on pourrait en trouver dans nos grandes villes françaises.

Pour les plus désireux voici les photos de mon passage : 

 Centre commercial

"Centre d'achat. Plein de boutiques et un foodcourt en bas avec plein de fast food différents"


vue montreal

"Vue d'un toit de Montreal"


souterrain montreal

"L'un des nombreux souterrains de Montreal. Assez classe celui là"


Hotel de Ville

"L'Hotel de Ville de Montreal"

 

 Notre dame de montreal

"Réplique de Notre Dame de Paris en plus petite"

 

Halloween montreal

"Halloween se prépare bien à l'avance !"

 

caleche

"Calèche de Princesse mais la tête du type donne pas envie de faire un tour..."

 

Voilà pour ce qui est des photos. J'en ferai un peu plus la prochaine fois que j'irai à Montreal.

 

Demain ça sera au tour de Toronto d'avoir sa chronique. Je vous raocnterai certains choses amusantes.

 

Jour 5, 6 et 7 : Voyage à Toronto, la grande américaine du Canada

Mes voyages en bus :

Je commence par vous raconter mes voyages en bus et le fonctionnement des transports en commun au Canada. Déjà rien que sur les prix c’est tout autre qu’en France. Ici quand tu prends un billet il n’y a pas de compétitivité dans les prix. Par exemple j’ai payé le billet aller-retour pour 60$/45€. Si j’avais n’importe quelle heure de la journée cela aurait été le même prix. Je l’aurai pris un jour avant pareil. 1 ou 2 jours après pareil. En fait, il y a un système de récompense pour les réservations à l’avance. Si j’avais pris 21 jours à l’avance j’aurai payé le billet à 50%, 14 jours à l’avance c’est 25% de remise. C’est tout, le système est clair, net et précis.

Le voyage en lui-même est long sur le papier (8h de bus) mais c’est vraiment passé super vite. Tu dors facilement. Le bus est bien, il suffit d’avoir de la chance avec la personne à côté de soi (bon je ne vais pas vous surprendre en disant qu’à côté de moi j’avais godzilla). J’ai pu mater les jolis paysages du Canada. Ottawa est assez impressionnant vers le quartier des affaires, il y a des sortes de château et de grands buildings. On a traversé des villes pittoresques dont une au bord d’un lac comme dans les films de M6 pendant les vacances de Noël.

L’allé s’est très bien passé. Même si on a eu 30 minutes de retard au départ, on a eu notre correspondance à Ottawa. Le retour a été assez périlleux. Pour tout vous dire quand on a attendu dans la file d’attente, un mec que l’on va qualifier de « mec qui n'a pas la lumière à tous les étages » se parlait tout seul se tenait devant nous. Bien sûr il a pris le même bus et il s’est assis le siège en face de moi. Le bus démarre et il commence déjà à parler tout seul. Ça passe mais bon c’est chiant. Ensuite il est allé dans les toilettes et là c’était festival : pendant 45 minutes il n’a pas arrêté de taper partout et d’insulter violemment les chiottes et le lavabo. Au bout de 45 minutes, un des passagers a décidé de le bloquer de l’extérieur. Le chauffeur s’est arrêté et une fille a téléphoné à la police. 5 minutes plus tard deux armoires sont arrivées pour le déloger. C’était assez marrant le dialogue (traduction en live) : « John tu peux sortir » « yeah yeah je sors ». Deux minutes plus tard : « John allez sort » « j’ai dit oui ! C’est bon !». Le mec est finalement sorti naturellement. Il n’était pas violent mais il constituait une menace quand même (surtout pour 8h de bus). Ici les canadiens devant ce genre de situation sont vraiment tranquilles. Y’en n’a pas un qui a pété un plomb. C’est deux jeunes qui ont pris la situation en main. Et lorsque les flics s’occupaient du mec dehors, y’en avait qui racontaient des blagues pour détendre l’atmosphère. En France, le chauffeur se serait jamais arrêter, personne aurait rien dit où alors ça serait fini en carnage (ouais je sais j’ai une image très positive de la France ah ah ah). C’était quand même fun comme situation et elle passe vraiment mieux quand tout le monde gère ses émotions.

 

Toronto avec des Borlelais

J’ai réussi comme un grand à atteindre Toronto. J’ai rejoint une amie bordelaise qui passe une année d’étude à l’université de York (à côté de Toronto). Ma première activité : trouver un foodcourt pour manger. J’ai donc testé pour vous le Wendy’s :

 

wendys toronto

"Peut mieux faire, les frites pas géniales et le poulet pas extra"


Après ce repas à l’américaine, ma guide personnelle m’emmène vers la sky tower ou Tour CN. Elle est la troisième tour la plus grande du monde avec ses 553 mètres de hauteur. Je n’ai pas eu la chance de la visiter car il ne faisait pas beau le lendemain. On ne voyait pas le haut de la tour. C’est une structure impressionnante qui te rend tout petit aux yeux du monde qui la visite :

 

skytower toronto

"Tout en haut il y a un plancher de verre qui calme tout ceux qui s'aventure dessus"


On est allé ensuite sur le bord du lac Ontario avecla Toronto Island en face de nous. Personne sur les berges, c’est vraiment super agréable. Par contre on ne peut pas dire que c’est calme car l’aéroport de Toronto est juste à côté. Les avions arrivent et décollent du côté de l’eau. C’est bien ça mets une motivation de plus aux pilotes.

 

Lac Ontario Toronto

"Le Lac Ontario avec Toronto Island en face"


J’ai testé aussi le gros cinéma de Toronto. On est allé voir Hotel Transylvania. Le film était bien sûr en anglais, Ontario oblige mais heureusement c’était facile à comprendre. Je conseille vivement à tout le monde d’aller le voir en anglais avec les voix d’Adam Sandler et d’Andy Samberg (de Lonely Island qui ont fait entre autre My Dick in a Box, Like a Boss ou Jizz In My Pants). 

Pour reprendre sur Toronto, elle s’étale sur une très grande surface. Deux grandes lignes de métros desservent la ville et ses alentours. Là aussi le système est assez surprenant. On achète des tokens (jetons). Lorsque l’on passe le tourniquet, on pose un token. On se ballade donc avec aucun titre de transport, c’est vraiment déstabilisant, cela veut dire qu’il n’y a pas de contrôleur. De même lorsque l’on sort des stations de métro, on peut prendre le bus directement sans titre de transport et sans réutiliser de token. De même on peut faire l’inverse prendre le bus qui nous emmène à des stations pour prendre le métro sans réutiliser de token. Le métro est rapide avec pleins de station. C’est super propre, trèèèès long et très large.

 

Metro Toronto

 

Pour revenir à la ville de Toronto, j’ai visité les rues en long en large et en travers. Je connais maintenant par cœur le quartier chinois, le quartier des affaires et le centre-ville. On a pu s’imprégner d’un bar local qui s’appelle « Village Idiot Pub ». On a mangé des pizzas dans un cadre assez agréable. Les Canadiens ne sont pas friands de bar. Il n’y avait personne, pour un pub bien placé dans une grande ville, l’endroit semblait bien vide. De ce que l’on m’a dit les soirées se font plutôt chez des personnes, dans des appartements et chacun amène sa propre bouteille (BYOB).

Dernière petite (mes)aventure dans Toronto : l'alarme incendie dans le centre commerciale. Lorsque nous visitions les magasins, une alarme horrible a sonné. Une alarme style c'est la fin du monde. La dame disait : "il y a le feu quelque part, ne paniquez pas". Pour ne pas paniquer, ils ne paniquent pas. La sonnerie est assourdissante mais personne ne bronche. La dame a continué à nous parler : "Veuillez sortir par la sortie la plus proche". Là les canadiens se déplacent sans broncher vers la sortie. Les magasins ont fermé direct. Le dernier message était : "l'enquête est finie, tout est OK". Même après ce message l'alarme retentissait toujours. J'ai appris qu'après que seuls les pompiers pouvaient éteindre les alarmes. Encore une fois, les canadiens ont gagné des points par leur civisme sur cette situation. 

Allez séance photo :

 

york

"Campus de York"


hotel de ville

"Ancien hôtel de ville de Toronto"

 

Place toronto

"Grande place de Toronto à la sortie du grand centre commerciale"

 

Merci beaucoup à Marine pour l’hébergement et la visite de Toronto.  

Je suis revenu à Montreal pour me reposer et attendre que « ma Blonde » me rejoingne.

 

Le Vieux Québec et le cliché du chalet canadien.

Deux jours à Quebec : 

Ca y est j’ai presque tout fait à l’Est du Canada ! En début de semaine, je suis parti les cheveux dans le vent avec ma blonde au bras pour Québec. J’ai rejoint une partie de ma famille là-bas. Il y a à peu près 300km entre Montréal et Québec.

Le voyage est passé très vite grâce à des autoroutes qui vont tout droit et sans péage. Oui 300km et je n’ai pas eu à payer 32€ de frais en plus pour un aller-retour tout en ayant une autoroute de même qualité qu’en France. De plus les éclairages sont sur 80% de la route et les routes sont larges. Le petit truc qui me chiffonne c’est quand même la limitation à 100km/h (120km/h est toléré). Le truc choquant aussi par rapport au sud-ouest c’est qu’en roulant de nuit ou de jour on ne rencontre presque aucun camion ou alors très peu. D’ailleurs autres choses très surprenante c’est de voir un camion te doubler. Chez nous on les cantonne à 90km/h ici c’est pareil pour tout le monde. Je préfère un camion qui roule qu’un putain de camion qui n’arrive pas à doubler ou qui bouche la circulation. Par contre ici quand tu sens que ta voiture ne va pas avoir assez d’essence, tu flippes beaucoup plus qu’en France : ici les aires d’autoroute ils ne connaissent pas.

Quand on dit la ville de Québec il faut distinguer le Vieux Québec historique et Québec qui est un rassemblement de plusieurs petits villages. En lui-même le vieux Québec n’est pas plus grand qu’Arcachon. Au niveau densité de la population de Quebec on est à 1130hab/km² et pour vous donner une référence à Bordeaux il y a 4796hab/km². Il y a d’énorme espace tout autour de la ville. Ce sont des petites villes avec de grands terrains. La ville est construite sur une montagne et de mes anciens souvenirs, je ne me rappelais pas du tout que Québec était une ville aussi pentue.

J’ai forcément beaucoup aimé l’architecture du Vieux Quebec car elle ressemble beaucoup à de jolies villes de France. On retrouve les pavés, les petites ruelles entre deux bâtiments, les logos des boutiques et restaurants sont faits à l’ancienne, il y a des fortifications tout autour de la ville et il y a même un immense château qui surplombe la ville. Quelques photos pour vous faire voyager bande de fainéants :

 

Rempart

"Vieux Québec"

 

rempart quebec

"Des portes comme chez nous"

 

ambassade quebec"Ambassade de France, on se croirait à la maison"

 

ruelle quebec

"Petite ruelle typique"


Berge quebec

"Promenade autour du chateau"

 

Petit bateau

"Ferry pour atteindre l'autre côté de Québec"

 

subway enseigne quebec

"Pour ne pas dénaturer le paysage les grandes marques ont créé des enseignes spéciales"

 

fantomes quebec

"Les bars jouaient à fond la carte d'Halloween"

 

J’ai pu aussi goûter au délire américano-canadien des centres d’achats. Ici lorsqu’ils veulent construire quelque chose de gros, ils finissent par construire quelque chose d’encore plus gros. Pour vous donner le ton, j’ai payé 2€ pour faire de la montagne russe à travers le complexe commercial. Oui, oui, oui, vous avez bien lu. Le pire dans tout cela, c’est l’amusement que l’on retire. Comme ils disent ici : « c’était le fun ! ». C’est quand même assez impressionnant, c’est deux petits tours qui te donnent assez de sensations.

 

patinoire

"Une grosse patinoire dans un centre commercial plus d'autres attractions"

 

montagne russe quebec

"Voilà les rails de la montagne russe"

 

Je vous épargne le nombre astronomique de boutique et le Best Buy qui est un magasin d’électronique géant où j’aimerai y passer ma vie à tout tester.

Au final j’ai beaucoup aimé Québec par sa tranquillité et son architecture mais je préférais habiter à Montréal pour son ambiance plus américaine.

 

Le chalet au fond du bois :

Aujourd’hui j’ai testé pour vous : la paix au fond des bois dans un chalet typique devant un bon feu. Le test fut plus que concluant. A peine 100km nous séparent de Montréal et nous sommes déjà dans les Laurentides. Ce sont des vallées dans les montagnes se composant d’arbre et de lacs. Les fôrets sont à perte de vue et on ne voit pas le bout des lacs (que l’on dénombre à 88 rien qu’à Sainte Adolphe !). Je commente en image :

 

lac laurentides

"Un des nombreux lacs de la région"

 

Chalet au sommet

"Il est à vendre mais un peu petit pour mon chat"

 

ile chalet quebec

"Au milieu de l'île, il y a un chalet..."

Pas de bruit, pas de pollution, pas de camion, pas de nuissance visuelle. Des touristes, des maisons secondaires, des petits villages, des animaux sauvages et du silence.

Pour ceux qui veulent un chalet, sortez vos chéquiers (ça sera toujours moins cher que chez nous) : le petit chalet dans la montagne canadienne qu'il est beau.

La prochaine fois j’essaierai de vous faire un pot pourri d’expressions canadiennes. 

 


comments powered by Disqus
Publié le Vendredi 19 Octobre 2012 à 17:46