Le Comte de Bouderbala

Il y a des spectacles d'artiste que l'on atend depuis plus de 5ans. Ce genre de spectacle où t'achètes les deux dernières places cachées tout au fond du théâtre tellement tu veux le voir. Le Comte de Bouderbala est une merveille d'humour francais.

Sami ou le Comte de Bouderbala

J'ai connu cet amusant monsieur au Jamel Comedy Club où il est apparu plusieurs fois. De tous les comiques c'est celui qui sortaient du lot (avec Thomas NGijol mais j'en reparlerai plus longuement dans un autre article). Il est sorti du lot car il était simple et que ses sketchs sur la société faisaient mouches tout en étant Comte de Bouderbala articlevrai.

Mais je sentais qu'il avait un gros plus par rapport aux autres et j'ai vu juste. Le franco-algérien est détenteur d'un MBA qu'il réussi à décrocher aux USA. Il a passé une partie de ses études en Amérique c'est pour ça qu'il connait si bien leur système qu'il explique avec beaucoup d'humour pendant son spectacle. Il gagne le championnat universitaire de basket pour l'Université du Connecticut (Uconn), en d'autres termes c'est un demi-dieu-athlète vivant la bas où ce sport est roi.

Il a du succès dans les études et le sport mais c'est un troisième choix qu'il fera en devenant humoriste. C'est un défi relevé auquel il fait fasse mais sa fascination pour le stand up américain est plus forte. Il est révélé au Jamel Comedy Club puis ensuite lors des premières parties de Grand Corp Malade. Il part ensuite faire sa place aux Etats-Unis où il joue son spectacle en anglais. Il réussi après plusieurs années de galères, c'est la vie d'un mec du stand up, c'est normal.

Il est de retour en France pour enfin raconter toutes ses aventures et surtout pour nous faire rire de bon coeur. Sa tournée se joue à huis clos dans chaque ville. Personnellement j'ai pris les deux derniers billets d'une très grande salle de Bordeaux et c'était deux mois à l'avance. J'ai d'ailleurs été très surpris encore une fois de la présence d'autant de générations différentes et surtout que la salle soit complète aussi longtemps à l'avance. Il n'y a pas eu de pub particulière et on l'a très peu vu à la télé ou aux informations ces derniers temps. Vu le monde qui s'est jeté sur les billets, il a décidé de rajouter une date à sa tournée pour février 2013 à Bordeaux.

C'est donc une réussite made in France, ça fait plaisir depuis le temps que l'on attend ça.

 

"Sami Améziane, le roi du rebond"


Un humour "pseudo-raciste" bien amené :

"Pourquoi j'aurai pas le droit de chambrer ce mec là alors que c'est un semblable. C'est quelqu'un qui vit dans ma communauté, la communauté nationale. Pourquoi j'aurai pas le droit de chambrer ce mec là ?"

Voici une explication qu'il donne à audrey pulvar (non elle ne mérite pas de majuscule) pour justifier son humour. Elle s'est bien fait moucher. En France on n'a plus de liberté d'expression comme avant (encore un article de prévu). Sami le dit très bien le théâtre reste le dernier moyen de dire ce que l'on veut. C'est pourquoi il joue des sketchs en se moquant de minorités (les roumains, les chinois...) ou carrément des très grosses majorités (les francais, les rappeurs et les supporters de foot). Toutes ses blagues sont bien sûr à prendre au 2ème degré et son public le comprend dès le début du spectacle, ce qui ne provoque jamais de moment génant. 

Le début du spectacle réuni ses sketchs du Jamel Comedy Club, les connaisseurs apprécieront et les noobs commenceront à apprécier le personnage. Je suis allé voir le Comte de Bouderbala avec une personne qui ne le connaissait pas, cette personne est rentrée dedans au bout de 2 minutes à fond sans se forcer. Je n'ai même pas eu à lui vanter le produit. 

J'aime beaucoup ces humoristes qui disent la vérité sur les choses de la vie qui nous énervent, vous savez celles qui sont interdites de dire dans la société car elles sont politiquement incorrectes. Ce qui est encore plus fort c'est de le voir défendre ce choix en dehors des planches, car le monsieur n'est pas la moitié d'un trou de balle.

Je souhaite de tout coeur revoir plus souvent le Comte de Bouderbala à la télé ou sur le net pourquoi pas. Associé à d'autres humoristes, les personnes trop sérieuses et impliquées sur les problèmes de société se décoinceront peut-être, cela évitera les conflits et les non-dits. Je retournerai le voir, je suis déjà impatient.

 

"Les tinois et les rappeurs illettrés"


 


"Rire ensemble contre le Racisme"


Bonus: De toute façon commencer son spectacle avec Tom Jones c'est avoir du goût. Parce que Carlton aussi avait la classe :   

"Carlton It's Not Unusual"


comments powered by Disqus
Publié le Lundi 14 Mai 2012 à 19:04