Focus sur le Red Dwarf

Aujourd'hui je vais passer par chez vous avec ma Delorean break et nous remonterons le temps jusqu'à l'année 1988. Cette année là fut l'année d'une des plus grandes découvertes télévisuelles anglaises, j'ai nommé Red Dwarf.

Today je vais passer par chez vous avec ma Delorean break  et nous remonterons le temps jusqu'à l'année 1988. Cette année là fut l'année d'une des plus grandes découvertes télévisuelles anglaises, j'ai nommé Red Dwarf.

 

Il était une fois...

Le Red Dwarf est un vaisseau spatial minier. Après un accident radioactif à bord, l'équipage est décimé. Alors en statique (prison temporelle) suite à une condamnation pour faute, Dave Lister est le seul survivant. Il était resté ainsi en stase pendant trois millions d'années sans que le temps n'ait d'effet sur lui, jusqu'à ce que les radiations reviennent à un niveau acceptable. Lorsqu'il se réveille, il est le seul humain du vaisseau, ses seuls compagnons sont Arnold J. Rimmer (son supérieur) un hologramme, Holly l'ordinateur de bord avec 6000 de QI (ah ah ah, on y croit) et Cat, une créature ayant évolué à partir du chat de Lister.

Tout au long de leur voyage ils rencontreront de nouveaux personnages (parfois les mêmes que l'équipage actuel mais en version totalement différente et délurée), visiteront des planètes et des vaisseaux tous plus imaginatifs les uns que les autres.

 

équipe red dwarf

"Oh la belle équipe de vainqueur"

 

Mélange de space opéra et d'humour british

Le décor est planté. Les aventures de 30 minutes tournent autour de phénomènes physiques théoriques tels que les trous blancs ou les échos du futur. Ces intrigues sont parsemées d'humour à l'anglaise, de vannes très pointues, et d'expériences diverses de la colocation dans un vaisseau spatial avec des personnages qui ont pas la lumière à tous les étages. On ressent les Monthy Python, et les fan de Pratchett apprécieront.

Des boites de yaourt, des effets spéciaux peu crédibles, des maquettes en mousse pour créer les surfaces de planète et l'effet science-fiction mais tout cela est pardonné car Red Dwarf est avant tout une série pour divertir le peuple. Et le peuple lui rend très bien, une très grande confrérie de fan s'est formée au fur et à mesure des années. Pour ma part si Game One passe par ici, je leur dois un grand MERCI, pour m'avoir fait découvrir cette série lors de leurs soirées spéciales "séries étrangères".

Cette série est particulière car sa neuvième saison s'est achevée au bout de 9 saisons en avril 2009, une sorte de Futurama de l'époque. Les saisons sont découpées de 6 à 8 épisodes (3 pour la dernière). Les épisodes se suivent et créent une sorte d'historique qui reviens de temps à autre.

 

red dwarf turbo

"Si si je vous assure, il y a une explication"

 

Smeg Head

La magie du Red Dwarf se trouve dans toutes les idées inédites à l'époque (et parfois encore maintenant) et grâce à sa faculté d'expliquer la physique quantique avec une simplicité déconcertante. Les idées sont simples et novatrices, de temps en temps je retrouve dans certains films comme par exemple Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé, ce qui m'a fait rêver dans Red Dwarf. La potion de chance et sa présentation par le professeur rappelle sans appel la présentation de la même potion dans un des épisodes. A des moments inattendus, des délires dignes d'un bon rail de coke font leur apparition et deviennent des most views dans Youtube.

De même, le mot Smeg n'existe pas dans la langue mais tout anglais le connait. Ce mot a été totalement inventé pour remplacer le fameux f**k (tel le Frak de BSG). Avec ce mot, ils déclinent différentes expressions. Ce mot fédère en partie la série comme un "c'est pas faux" de Kaamelott.

Enfin le gros plus de la série se définie par la relation conflictuelle entre Lister et Rimmer. Les dialogues entre les deux sont hilarants, biens écrits, et très imagés. Beaucoup de personnes regardent les épisodes pour voir uniquement certaines répliques intemporelles.

Cette série est un vrai régale, truffée de surprises et tient largement la comparaison avec les séries comiques du moment. Elle n'a pas mal vieillie et mérite amplement le statut de série culte.

Le seul problème de cette série est qu'elle est très difficilement trouvable en version française sous titrée (même le coffret de leur 20ème anniversaire, ils n'ont pas fait l'effort de le traduire en français) mais des très bons sous-titres circulent sur la toile.

 

Rimmer Cat Lister chanson

"Délire inopiné"

 

Un casting inconnu mais terriblement efficace

Rimmer

 

Arnold "Judas" Rimmer : Il est le supérieur hiérarchique de Lister. Son boulot est simple: il vérifie tous les distributeurs de nourriture du vaisseau. Il est arrogant, égocentrique, incompétent, sournois, est le premier à crier retraite lors d'une bataille alors que son idole est Napoléon,et surtout il déteste Lister. Une réplique de la série le résume parfaitement: "tu es aussi utile qu'un distributeur de capote au vatican". Pour les cinéphiles, c'est le majordome de miss Lara Croft.

lister

 

David Lister : Il est jeune, honnête, dernier rescapé de la race humaine, il ne sait vraiment pas jouer de la guitare alors quil est persuadé du contraire, tous ses plats sont parfumés au curry, et se moquer de Rimmer est son sport favori.

cat

 

Cat : Il est l'évolution du chat après trois millions d'années. Il est tout le temps le plus élégant possible (kitsch à mort), recherche toujours la femelle qui lui manque, il a gardé ses habitudes de chat, et il est complètement stupide.

 

 

Kryten

Kryten : C'est un robot ménager qui ne vit que pour servir les humains. Dès son arrivée parmi l'équipage, Lister essaie de détourner ses programmes pour lui apprendre à mentir et tenir tête à Rimmer. Il est le personnage important pour la compréhension des problèmes spaciaux-temporelles que tous rencontrent.

 

HollyHolly : C'est l'ordinateur de bord qui à toujours une super solution ou explication à tout ce qu'on lui pose. Par contre ne lui demandez pas une vrai solution, il n'en connaît aucune. Il aime faire des blagues pas drôle à toute l'équipe.

Mentions spéciales : les autres versions de Rimmer, aux Skutters, la famille Dibbler, Christine Kochanski et au polymorphe.

 

 


comments powered by Disqus
Publié le Mardi 12 Mars 2013 à 19:20