Fast and Furious 6 : du vroum vroum rempli de WTF

Fast and Furious 6 fait honneur à la saga : du tunning, du WTF en puissance, des bimbos, des combats de bourrins et surtout une bonne dose d'humour. Attention poser vos cerveaux, j'enclenche le kit NOS.

Attention je risque de spoiler sévère mais en même temps c'est que Fast and Furious ! 

 

Fast and Furious 6 : LE film de beauf de l'année !

Pour commencer je veux fixer les choses, j'adooooooooooooooore la saga des Fast and Furious. Ca c'est fait.

Pour ce sixième épisode c'est le retour de Baboulinet et de The Rock. Deux bon gros bourrins comme on les aime. Déjà dans Fast and Furious 5 on a eu droit à de échanges vocaux dialogues entre les deux (et une baston mémorable), ici c'est bis repetita. 

On revient aux origines de la série avec des voitures à l'ancienne et surtout le retour inattendu et complètement improbable de Michelle Rodriguez morte au début du 4ème épisode (premier WTF du film au bout de 10 minutes). Pour vous resituer l'histoire de ce 6ème opus il me faut juste un post-it : "The Rock vient recruter Baboulinet et toute son équipe pour l'aider à attraper le gros méchant qui est un ancien militaire qui sait conduire des voitures et qui veut détruire le monde. Pour cela Baboulinet doit reprendre contact avec son ancienne petite amie de toujours, Mochelle, qui travaille pour le gros méchant." Pas mal non ? Rajouter à ça des blacks marrants, de la gazelle sortie des clips de Sean Paul, et de l'action, beaucoup d'action, on se retrouve devant 2h10 de pur fun.

Leplus marrant dans la soirée ce ne sont pas les courses poursuites mais plutôt ta copine qui te pourrit tout le film grâce à ses maintenant cultes "oh putain c'est nul, oh putain" "mais mais mais..." "J'aurai préféré voir les Yeux dans les Bleus". Oui j'ai eu droit à tout ce qui suit : "Beaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaauuuuuuufffff" "tu réalises que c'est vraiment nul ?" "Pourquoi je sors avec toi ?" "heureusement que t'es bien monté sinon tu repartais célibataire".

Oui je le sais et c'est exactement pour ça que j'aime la saga Fast and Furious. Ce pouvoir nanarnesque que possède cette saga mobile me rend fou dès qu'un de ses films sort en salle. Les 9€20 dépensés n'ont pas été un sacrifice en vain, c'était un placement stratégique financier réussi. J'ai posé mon cerveau avant de rentrer dans la salle après une journée de merde et la magie a opéré. On a beau se moquer de la série mais beaucoup ont dû y aller pour critiquer mais ces personnes ressortent avec le sourire (cc copine qui m'a dit qu'il y avait de bonnes blagues quand même).

 

Red Alert 3 Natasha

"Natasha de C&C : Alerte Rouge 3 joue dans Fast and Furious 6 et elle fait très mal"


Pour en revenir au film, je ne le considère pas comme le plus abouti ni le plus puissant. J'ai préféré le 5 qui se la joue Ocean Eleven tout du long. Le montage était bien plus subtil et la fin un poil moins cliché. Par contre le 6ème du nom, c'est clairement le plus bourrin de la saga mais c'est pas plus mal : ça parle pas, ça tape. En ce qui concerne les combats j'ai trouvé l'ensemble impeccable : on a le droit à voir des combats de grosses brutes épaisses mais aussi quelques bagarres où les mouvements étaient étonnement bien décortiqués (avec Gina Carano experte en MMA). La baston entre Mochelle et Gros Seins dans le metro envoyait du bois. Surpris de la bonne manière, GG F&F !  

 

C'est le moment où je spoile sévère donc ne pas lire ce qui va suivre si vous comptez voir le film :

Je vais conclure en évoquant deux évènements marquants qui s'est produit pendant la séance :

Le premier restera gravé dans ma mémoire. A la fin d'une course poursuite dans la lignée de la saga, sur un pont coupé en deux, le héros se crache avec sa voiture contre la barrière pour attraper au vol sa copine qui allait tomber dans le vide. Ne m'en demandez pas plus, un grand moment WTF, c'est un peu comme un clip de Gunther, c'est impossible à décrire. Dans les secondes qui ont passées, un tonerre d'applaudissement a eu lieu : c'est là qu'on réalise qu'on vient de voir tous le même moment culte de cinéma. Cette scène était tellement grossière et digne des meilleurs nanars qu'on était obligé de lui rendre hommage. Merci Justin Lin (futur producteur du reboot de Highlander, attention les yeux !).

Le deuxième évènement majeur qui a mérité son lot de "America Fuck Yeah !" se déroule lors de l'épilogue de fin. Après la fin heureuse et mielleuse, on a le droit au prologue du futur épisode. Une mort tragique lors d'une course et une entrée fracassante du prochain gros méchant qui n'est qu'autre que....roulement de tambour.... encore des roulements de tambour... JASON STATHAM qui cite Liam Neeson dans Taken. Que du bonheur en barre !

Bref, roulez à toute vitesse le voir !

 

J'ai surkiffé :

  • The Rock toujours aussi délirant dans ses répliques (mattez Bienvenue dans la Jungle !)
  • Savoir en écrivant cet article que le réalisateur est le papa de mon épisode favori de Community (celui du Paintball !)
  • L'espoir que Mozinor puisse monter encore une excellente vidéo de Baboulinet
  • Les deux blacks qui envoient des vannes sur les physiques des gens
  • Les bons moments WTF
  • Sentir son cerveau s'en aller

 

J'ai moins kiffé : 

  • Les morts de certains personnages
  • Sérieusement choisir Michelle Rodriguez au lieu de Elsa Pataky, comment c'est humainement possible ?
  • Jordana Brewster a pris un sacré coup de vieux depuis The Faculty

 

Petit bonus :

Fast and Furious


comments powered by Disqus
Publié le Jeudi 30 Mai 2013 à 21:30