Critique How I Met Your Mother 9x16 : de la pitié à la haine

L'épisode de cette semaine changeait de point de vue pour passer du côté de celui de la Mother. On allait donc enfin connaitre les pourquoi du comment de toutes les pseudos rencontres avec Ted. Mais non ils ont préféré nous cracher à la gueule.

 

J'y crois pas ils ont réussi. Ils ont réussi à tout gâcher. GG les gars.

How he met this useless Mother

Voilà c'est passé. L'épisode que tout le monde attendait. L'épisode où pour la première fois on se mettait du côté de la Mother. Cette épisode où tous les secrets des rencontres ratées et des coincidences allaient être expliquées. 

Je suis énervé.

Qui est ce putain d'abruti qui a validé cet épisode ? Je ne souhaite pas souvent au gens de se faire trainer par une voiture sur un chemin couvert de coquilles d'huitres (le dernier débile c'était Moffat pour toutes ses conneries égocentriques sur Doctor Who). T'avais rien d'autres à faire à part violer nos espoirs pour la série ? J'espère que t'es aussi bien caché que le cerveau de George W. Bush Junior, sinon tu risques ta vie à tout moment. 

Bref. 

L'épisode en lui même est nul et dénué d'intérêt alors qu'il aurait dû nous amuser et nous sortir des "Wouuuuuu" "Yeah" et autre "AWESOME" de la bouche. Ce qu'à très facilement obtenu les deux épisodes d'avant. Ici le potentiel était encore + énorme qu'un Barney bourré ou qu'une baffe. Et pourtant ils ont réussi le plus dur : rien en avoir à foutre de la mère après visionnage de l'épisode.

Clap Clap, Wouuuu, Yeah... Loser.

Normalement cet épisode était fait pour nous rapprocher de la Mother. Mais... Pour réussir cet exploit ils ont tiré sur 3 ficelles :

  • Accentuer la misère de sa vie dès la 1ère minute. Son copain est mort. Mais là ça ne fonctionne pas et ca ne fonctionnera JAMAIS. Pourquoi ? C'est simple : on ne connait ni elle, ni LUI. Impossible d'avoir de la tristesse pour quelqu'un que l'on connait pas. Et surtout, ça y joue beaucoup, on sait très bien qu'elle va finir heureuse. A ce jeu là, je plains beaucoup plus fortement Ted, qui au final a eu une vie pourrie (son amour se marie avec l'un de ses meilleurs amis, il a été laissé sur l'hotel de son mariage, il n'a eu que des déceptions amoureuses...). Elle, a part la mort de son copain qui la hante toujours après 10ans, sa vie est relativement facile. L'empathie ne marche pas du tout. Sa rupture à la fin, rien à branler. Sa chanson pseudo mélodramatique mal interprétée (y'a un espèce de paradoxe qui me gène avec cette chanson et la situation...) n'ajoute en rien une once de sympathie.
  • Les hasards expliqués. Oh les cons ils réussis à démystifier toutes nos attentes. Un exemple : la fille qui bouscule Ted dans le bar, je me suis toujours dit que cela serait la Mother mais que comme il avait trop bu, il ne l'avait pas reconnu. Là elle est juste entrain d'attendre et elle ne fait pas attention à lui, aucune vraie interaction. Le sketch sur le cours d'économie était nul et tombe à plat. J'aurais voulu que la première fois qu'elle voit Ted serait une version que l'on ne connait pas. Autre moment qui ne concerne que elle, un vrai hasard aurait été de faire de James Van Der Beek son petit ami, là on aurait bien rigolé. Qu'est ce qu'il vient foutre dans une allée sombre le Louis ? J'espère que plus tard elle avouera d'autres moments où ils auraient pu se rencontrer.
  • La mise en relation avec un personnage mythique de la série. Le Naked Man : ce personnage n'aurait jamais dû revenir car il casse toute sa première performance. C'était un super-héros, on ne veut rien savoir de sa vie. Le 2 fois sur 3 ne devait pas être expliqué (d'ailleurs c'est 3 fois sur 4). Il a rien à faire là. Pareil pour les études en économie c'est tellement classique que les scénaristes n'avait pas à le justifier. Surtout que cette justification se perd dans la nature. Plus j'y pense et moins c'est cohérent. Rachel Bilson qui revient c'est chouette mais la rencontre du genre "je ne te connais pas mais vient vivre avec moi" c'est la preuve qu'ils n'ont plus du tout d'imagination. Et puis même la mère n'aurait jamais dû exister... Un peu la même erreur que Peter Jackson dans la première saga du Seigneur des Anneaux. Ce que je lui reproche le plus c'est d'avoir personnifié/imagé Sauron, alors que dans les livres, il n'y a aucune description, personne ne le rencontre jamais. Sur ce point, je suis totalement d'accord avec le Fossoyeur de Film Série, la Mother aurait dû rester de l'ordre du mythe.

Elle.

Elle en fait tellement trop. Elle force son jeu comme si elle était là depuis ces 9 dernières années. Non. Nous on était là. Et pas toi. Marshall, Lily, Robin, Barney ont le droit d'en faire trop. Mais toi tu dois du respect au casting, tu dois être humble. Là tu nous a plus soulé qu'autre chose. A tous les coups pour préparer cet épisode l'actrice s'est calquée sur le jeu d'acteur de Ted. Mauvais choix. Comme je dis à mon chat qui copie son copain chat : t'as aucune personnalité, ca ne te mènera à rien, tu n'apportes rien au monde à faire ton copycat (jeu de mot Ramucho !). Oui mon chat je l'entraîne à la dur pour devenir un meilleur animal de compagnie (ne le plaignez pas trop, il a des croquettes à volonté). La Mother n'est qu'une pâle copie de Ted...

Vous l'équipe d'How I Met Your Mother, virez moi la Mother, avouez que vous avez fait une erreur de casting, suicidez votre community manager, offrez à Marshall une victoire et un mariage legend - wait for it - ary à Barney et Robin et peut être que je recommanderai la série à d'autres personnes.

Sinon allez tous crever ! (Copyright sur cette attaque).

 

 HIMYM

"Heureusement que t'es là Bro"

 


comments powered by Disqus
Publié le Dimanche 29 Juin 2014 à 01:53