Bilan à la mi-saison des séries 2012-2013 : entre panne d'idée et nouveautés inattendues

Cette rentrée 2012-2013 est nulle. Seules Go On et Les Revenants ont réussi à me faire sauter le pas. Certains anciens s'enfoncent (DW, SOA, Dexter, Glee) pendant que certains sortent la tête de l'eau (HIMYM, TBBT). Heureusement des valeurs sures subsistent (Merlin, Castle).

Cet article est à 100% spoilant donc ne lisez pas si vous être en retard sur vos séries ! Cliquez que sur ce que vous voulez sinon c'est le drame !

 

Les mecs qui s'enterrent tout seul : 

Doctor Who, Moffat arrête le massacre :

"Bonjour je m'appelle Moffat, je suis plus fort que tout le monde et Doctor Who m'appartient donc je bousille la licence si je veux", voilà comment le showrunner de Doctor Who se présente de nos jours. Les 5 premiers épisodes devaient permettre une transition en douceur entre les Pond et la nouvelle compagnon du Doctor. On a eu droit à 5 épisodes totalement creux avec en prime un premier épisode plus tourné vers Oswin que les Pond. Moffat a eu beaucoup de mal à dire adieu à ses compagnons à lui. Il a tellement eu du mal que leur épisode final était une grande blague. Trop de faux suspense, des "surprises" à répétition qui nous essouffle pour au final nous souler plus que nous émouvoir. Les adieux des Pond étaient ratés, les épisodes précédents étaient tellement faibles qu'on voulait seulement que cela finisse. Moffat tu nous as cassé toute la magie. Tu as surtout très mal géré le cas des Ponds pendant presque 3 ans. On pensait Amy particulière mais au final non. Rory a eu plus d'importance qu'Amy. Même si je love Karen Gillian, Arthur Darvill s'en est bien mieux tiré pendant la saison 6. 

Pour finir, si je devais cracher sur un épisode ça serait le dernier en date, le special Noël. Pour plusieurs raisons :

  • Le mec a tellement de mal à écrire un scénario addictif qu'il est obligé de reprendre les punchlines d'autres séries à succès et d'abuser de la sienne (Game Of Throne, Sherlock) pour combler son manque d'originalité.
  • Le méchant n'est pas vraiment méchant. Il a juste une tête de dépressif.
  • Clara Oswin Oswald la future compagnon a deux problèmes : elle porte un mystère qui risque d'avoir une résolution très dur à nous faire avaler et elle est le penchant féminin du Doctor. Trop de vitalité, trop de blague du même style, trop de Doctor en elle. C'est comme si on avait deux Sheldon dans The Big Bang Theory, ça serait horrible. 
  • L'épisode en lui même était complètement vide et insignifiant.
  • Le Tardis n'est plus kitsh, je trouve ça d'une tristesse inouïe.

Bref, je crains que Moffat fiche en l'air les 50ans de Doctor Who en imposant encore plus sa patte en déclin. C'est triste, il y a du mécontentement mais Moffat continue de faire la sourde oreille.   

Moffat Go Home You're Drunk !

 

Amy Rory Doctor Who

"Amy et Rory après le visionnage du Christmas Special"

  

Sons Of Anarchy, gros bras, ptite bite :

Sons of Anachy a toujours eu la même façon de fonctionner : la saison débute avec un épisode au dessus du niveau, ensuite la saison baisse de niveau pour arriver aux 3 derniers épisodes qui survolent et une fin minable qui ne finit jamais ce que la saison a commencé. Cette année on a eu du mieux. Une saison assez homogène en qualité mais un final qui ne répond à aucun sujet ou presque, pire il en ajoute. SoA est la série par excellence qui doit très vite s'arrêter. Les meurtres gratuits, les décisions stupides de Jax qui surgissent d'un coup sans réelle évolution de sa personnalité, Opie meurt en sacrifice avec très peu de conséquences direct, c'est plus ou moins un gros foutoir. Heureusement on a le droit au bon retour à la télé de Jimmy Smits et quelques situations marrantes (avec le travelo par exemple). Si je dois résumer cette saison : Clay passe la saison sans embrouille alors qu'il avoue toutes ses magouilles, Tag est condamné mais survit (même si j'adore le personnage), le meilleur personnage meurt, Jax butte tout ce qui passe gratuitement mais n'a aucun problème, Gemma faut l'achever elle tient plus debout, Tara mérite des grandes claques dans sa gueule, Juice est démasqué il s'en sort sans réprimande, et une fin qui ne mène à rien. Kurt Sutter se plaint de ne jamais être nominé mais faut aussi que son travail soit meilleur que les autres, c'est loin d'être le cas.

 

Lost Michael SOA

"Il est pas content car il meurt comme une figurant"

 

Glee, la menteuse :

Cette année Glee nous a menti. Entre juin et septembre, toutes les news annonçaient un renouvellement de casting façon Skins mais il n'en est rien. On retrouve dès les premières minutes Rachel à New York bientôt rejoint par Kurt. A l'école presque tous les anciens sont là car il parait qu'ils n'étaient pas en terminal... Shue disparaît pour aller faire de la politique. Les diplomés reviennent même pas avec le statut de guest star tellement ils sont présents en début de saison. Le recrutement fait mal avec une Marley sans charisme et un peu trop prude alors qu'elle est à poil dans Homeland. Pas de changement, des interprétations en deça, des intrigues pourries (Marley a une mère grosse, Marley se mets des doigts, Rachel qui fait toujours sa princesse) mais quelques bonnes idées (les super héros, les sélections ratées, Sarah Jessica Parker, Grease). Cette année aurait dû être l'année du renouveau mais c'est l'année limite de trop. Et puis Finn en papa des élèves, ça me met mal à l'aise pour lui.

 

Glee super heros

 "Ils ont tout donné mais seulement sur cet épisode"

 

Dexter, achevez le :

On y a presque cru à la saison de la réconciliation. Dexter revenait en forme au début de la saison même si l'intrigue était au final inintéressante. Debra qui connaît maintenant le secret de son frère avait de quoi motiver le spectateur. J'ai presque cru que la machine était repartie mais non désolé ça n'a pas marché. Faute à plusieurs choix curieux des scénaristes : donner de l'importance à Brandao (LaGuerta) style c'est un bon flic, les changements de décision de Deb, pas avoir assez insisté sur le fait que Debra c'est une merde en fait, voir Dexter REtomber amoureux pour la énième fois, ne pas mettre en valeur Sarah Walker c'est du gâchi et des méchants aux charismes transparents qui se font buter trop facilement. La seule bonne nouvelle se trouve dans la fin de la saison qui annonce la descente aux enfers pour Dexter et Debra (le plan de fin est magnifique). P.S. : le retour de Doakes nous apprend beaucoup sur ce qui manque depuis la 2ème saison, un vrai méchant qui fait peur en fil rouge sur toutes les saisons avec une vraie catchphrase : Surprise Mother Fucker.

 

Dexter debra

"C'est le début de la fin pour les Morgan"

 

The Walking Daube : 

Ma daube préférée. Le must c'est que cette année, de mon point de vue, c'est ceux qui ont fait le plus d'effort pour réussir à se dépasser dans leur adaptation de merde. Parce que là cette année ils ont tout donné. D'abord ils ont fait du teasing avec un Governor semblable à un bisounours. Aucun origine prononcée, un visage qui ne montre aucune méchanceté ni vice, on est très loin du Governor des comics. On arrive enfin dans la prison du tome 3 mais bien sûr, le showrunner a préféré se mettre un chargeur entier dans son pied pour tout niquer. Il n'a pas juste adapté un tome, il en a adapté au moins 6 en une seule demi saison. Chapeau l'artiste, en même temps en tuant les personnages principaux qui s'opposaient à Rick, tu pouvais plus faire grand chose d'intelligent.

Allez un petit aperçu de ce qui m'a rendu dingue et qui justifie The Walking Daube son statut de série sur-estimée :

  • Le racisme ambulant dans TOUS les épisodes : on invite un black dans la série pour le tuer, un black meurt pour qu'un autre arrive, la seule black se fait jeter par Rick pour aucune raison valable.
  • Le traitement de Princesse Erika est assez lamentable : l'actrice a aucun charisme, elle tue le personnage de Michonne, et c'est la meilleure combattante mais personne ne veut d'elle dans son équipe...
  • Andréa est devenue SURCONNE et inutile. C'est assez dingue de passer du personnage important à celui de pantin sans cerveau. C'est un cliché de Blonde errant.
  • Miss Prison Break meurt et tout le monde s'en bat les couilles après avoir pleuré 2 minutes. C'est une grande satisfaction quand même qu'elle soit morte. Au passage ils seraient tous allés derrière la grille, y'aurai eu aucune mort, je dis ça je dis rien.
  • Encore une fois un lit sauve un des héros mais personne n'en parle...
  • Rick quand il apprend que sa femme est morte (vous savez celle qu'il en a rien à foutre), son interprétation est tellement mauvaise que j'ai eu l'impression qu'il se foutait de la gueule du mioche... 
  • La petite s'appelle comme la maîtresse du gosse ? QUI A DEJA APPELE SA FILLE COMME LA PROF DE MATH DE SON ENFANCE ?
  • Grosse bataille à 80 contre 6, pas un mec qui touche un autre sauf le figurant qui fait un headshot avec un fusil à pompe à une distance de 100 mètres (faut pas être black dans cette série, j'avais prévenu).
  • Le meilleur personnage du comics montre enfin sa tête : Tyreese. J'ai tellement attendu ce moment. Et puis paf, il est arrivé. Ma première réaction : "....putain il fait déjà pitié, il sait pas courrir...". A part taper comme un mec qui a jamais tenu un marteau et sautiller comme une pucelle, jamais ce mec ne peut correspondre à Tyreese comme tous les fans le connaissent. Il a été traité comme un figurant black qui arrive dans TWD pour se faire buter, ni plus ni moins. 
  • Et le dernier qui m'a retourné le cerveau : y'a des mutilations dégueulasses, du bouffage de corps frais, du sang à tout va, mais voir une paire de sein c'est tellement gore que ça ne se fait pas. Quand la copine de Glenn enlève son soustif faut absolument qu'elle mette ses mains pour tout cacher. C'est tellement hypocrite de la part des producteurs...
 

Bref, j'ai hâte de savoir comment ils vont se démerder l'année prochaine vu qu'ils ont condensé beaucoup trop de tome en une seule saison.

 

Governor TWD 

"Le Governor il a de la gueule dans le comics au moins"


 

Les nouveautés innatendues qui s'imposent :

Go On, l'humour facile qu'on apprécie :

Go On c'est frais et ça ne se prend pas la tête. On retrouve ici un Matthew Perry en très grande forme avec son humour si particulier. Je ne savais pas vers où allait partir la série, maintenant que je le sais je peux dire que les stand alone ne me dérangent aucunement. On trouve beaucoup de bonnes idées (sa femme qui apparaît de temps en temps, les délires avec Steven) et une très bonne gestion de groupe. Chandler est toujours au centre de l'attention mais son personnage est capable de gérer ça. C'est vraiment la série que l'on regarde pour pour rigoler gentiment et parfois se sentir nostalgique.

 

Go On

"Mister K le personnage le plus dérangé de la rentrée 2012-2013"

 

Les Revenants , la claque française :

La bonne claque de la rentrée est française. Comme vous avez pu le lire dans mon premier article sur les Revenants, la série possède beaucoup de qualités. Esthétiquement belle, et techniquement disciplinée, elle a le mérite de nous tenir en haleine avec son scénario et de nous faire réfléchir entre chaque diffusion. La fin de la saison ne résoud aucune problème et donne aucune solution mais elle a le mérite d'être efficace et facilement acceptable. Je ne sais toujours pas pourquoi Victor est plus fort que les autres ou pourquoi les jumelles se déterriorent ni qui est véritablement Lucy mais j'aime déjà toutes les théories vu ici et là sur le net. Le seule gros point noir, c'est qu'elle est française et qu'il faudra attendre au moins 1 an et demi voir 2 ans pour voir la suite des Revenants.

 

Les Revenants

"La faute de casting" 

 

 

Ceux qui reviennent de loin :

HIMYM, une fin qui donne un sens à tout :

Un bilan mitigé mais un bilan de demi saison positif. Positif car il nous sert le meilleur épisode depuis bien bien bien bien longtemps. La demande de mariage de Barney à Robin est à la hauteur des espérances des fans. Le gros problème c'est que nous avons dû subir quelques épisodes imbuvables (comme celui du chien), et l'émission a perdu du monde en cours de diffusion. Les plus courageux ont été récompensés par un épisode digne de la série. On retrouve enfin le génial montage made in How I Met Your Mother. Ces flashbacks explicatifs sont cruciaux pour donner de l'intérêt à plusieurs épisodes et pour une fois ceux ci sont parfaitement exploités. Perso, j'ai compris le manège de Barney dans la limousine lorsque Robin parle de son endroit préféré. Avant, j'avais rien pigé et pourtant c'était flagrant. Maintenant que l'histoire de Robin et Barney est finie, que Ted a enfin laché Robin, il est temps pour Theodore Evelyn Mosby de trouver la Mother. Pour cela il a 6 mois même si la série a été prolongée d'un an, la mère doit apparaître cette année sous risque d'émeute. 

 

How I Met Your Mother Seth Green "Petite réunion Buffy le temps d'un épisode"

 

The Big Bang Theory, le retour :

L'année dernière la saison était sans saveur. On nous avait soulé avec du vent et le mariage de Howard. Pour vous dire je me souviens d'aucune scène m'ayant marqué. Cette année la série revient avec d'autres attentions. De bonnes idées bien exploitées peuvent tout changer : la nouvelle assistante de Sheldon, les vidéos Skype de Howard, l'intégration de Stuart au groupe à la place d'Howie, et des épisodes qui partent en couille au fur et à mesure (le jeu de rôle, les concours homme/femme...). Raj est enfin exploité cette année, sa relation avec Stuart est hilarante. Amy Farrah Fowler est enfin marrante et Penny retrouve son charme du début. J'espère que la seconde partie de saison sera du même accabit. Je pense que l'assistante de Sheldon va s'interferrer dans le couple Leonard/Penny et que Raj va enfin trouver une copine. 

 

  

Les valeurs sures :

Castle, la meilleure de la rentrée :

Là j'ai pris mon pied. Tous les épisodes de ce début de saison sont au dessus du lot. Pourtant la moyenne de Castle est élevée mais je ne sais pas ce qui a changé dans l'équipe mais les épisodes ont tous un petit quelque chose. Déjà la relation CasKett (d'ailleurs un joli clin d'oeil pour les fans est présent dans un des épisodes) est superbement maitrisée. Pas de cliché, pas de déjà vue. Il n'y a pas la sempiternelle remise en question juste après l'avoir fait, il n'y a même pas de doute dans l'épisode où Castle est emprisonné pour avoir une relation avec une autre fille, il n'y pas de suspense d'amour sur le couple, les collègues comprennent petit à petit qu'ils sont ensembles sans en faire une grosse histoire, bref ils n'ont pas alourdi la situation, Merci !

De plus les épisodes étaient vraiment particuliers : le premier unissait tout le monde dans la douleur (avec une super apparition de Bennet de Heroes), un épisode hors du commissariat avec une bonne intrigue policière, un épisode sur le retour du serial killer échappé dans la saison 2 qui piège Castle, un épisode coup de coeur des fans plutôt fun avec des allusions à Firefly et sa trop injuste annulation (et un Ed Quinn/Nathan Stark au sommet de son art, j'ai limite eu des orgasmes à chacune de ses répliques), un épisode tourné à caméra à la main avec de la beaufitude extreme, un spécial Noël sympathique comme un téléfilm de M6 pendant cette période et une grosse dédicasse à After Hours l'un des films les plus bizarres de Martin Scorsese (d'où le titre de l'épisode). Je pense qu'à part Community, depuis peu c'est Castle qui réussi ses adaptations et ses hommages télévisuels.

 

Castle Lost

"Il sait bien faire le connard dans chacun de ses rôles"

Merlin, une bonne série anglaise qui touche à sa fin :

Ca y est c'est fini Merlin. Je suis triste après 5 ans passés au côté du roi Arthur et de son esclave, je dois leur dire adieu. J'ai mis du temps à regarder les derniers épisodes mais j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai affronté la mort du roi Arthur. Beaucoup n'ont pas aimé le dernier épisode car il y avait trop de parlotte et un kill them all au début qui n'était pas très approprié pour une période de Noël. Personnellement, j'ai beaucoup aimé les adieux déchirants entre Arthur et Merlin. Les mises au point des deux personnages étaient touchantes des deux côtés. Les fans étaient trop impatients de rencontrer ce moment, la déception vient surtout de ça car avec du recul c'était la meilleure façon de faire. Sinon on aurait eu une saison "Arthur et Merlin contre les méchants saxons", ça n'aurait pas été pareil. Ils me manqueront, j'ai hâte de les voir avec d'autres habits et d'autres personnages, peut être plus sérieux. Une bonne série anglaise qui touche à sa fin.

  

Merlin Morgana

"Elle te fait chier depuis le début de la série pour crever comme une merde à la fin..."

 

 

Ce début d'année aura été bien maigre en amusement mais les séries de la mi-saison risquent de faire pencher la balance du bon côté (The Following en tête des suffrages).

 

 "The Following prêt pour le 21 Janvier"

 

J'ai quelques séries en suspens comme Don't Trust The Bitch, NCIS, Homeland ou AMS que je rattraperai plus tard. Je ne parle pas de Fringe car la série s'arrête mi-janvier et fera l'objet d'un gros focus car j'ai adoré la série. Gossip Girl aussi aura droit à un focus car c'était mon guilty pleasure favori et il vient de se finir. 

 

 

 


comments powered by Disqus
Publié le Mercredi 02 Janvier 2013 à 20:33